Extérieur

Les extérieurs et le parc



La partie ouest de la façade nord de la Villa Cavrois à Croix, quartier de Beaumont. A droite de cette construction se situait l'entrée des domestiques masquée par une triple rembarde. Au centre (à gauche sur cette photo) se trouvait l'entrée secondaire des enfants.


L'accès à la porte des enfants a été modifié. Il a fallut ajouter un plan incliné, imposé par les normes handicapés que ne connaissait pas Mallet-Stevens en 1932 !


La belle citation de Robert Mallet-Stevens en 1934 en hommage à Mr et Mme Paul Cavrois. " A Madame et Monsieur Cavrois qui m'ont permis, grâce à leur clairvoyance, leur mépris de la routine, et leur enthousiasme, de réaliser cette demeure. Avec toute ma gratitude et la fidélité de mon amitié. "

Les cinq containers noirs installés lors des Journées Européennes du Patrimoine  en 2013 ont pu être enlevés en avril 2015. 


L'allée circulaire, comme il a été convenu de l'appeler, lors de la visite effectuée avec les adhérents de l'ASVC le vendredi 13 septembre 2013, suite à la suggestion d'une adhérente.


Le pavillon du gardien devenu la zone d'accueil en 2015.



Vue plongeante, depuis la terrasse pergola, sur l'entrée principale et l'allée circulaire.



Vues sur la piscine et le parc depuis la terrasse pergola



Le côté est de la Villa Cavrois, avec la piscine. Vue depuis la rampe d'accès à la remise garage. 


Vue vers le pavillon du concierge depuis l'entrée secondaire des enfants, avec la rampe d'accès pour handicapé, visible au premier plan, qui a été ajoutée.


La façade ouest de la Villa Cavrois, au sous-sol les fenêtres de la lingerie (avec le séchoir et la repasseuse), au rez-de chaussée les quatre ouvertures des chambres du personnel et de leur salle de bains.


Inaccessible au public, lterrasse du 2ème étage, avec sa porte d'accès, vue depuis la fenêtre de la salle d'étude.


Les balconnières possèdent un système d'évacuation de trop plein des eaux pluviales ou d'arrosage.


L'escalier hélicoïdal menant directement de la salle à manger des enfants au parc et au passage vers la piscine et les garnis avec les 3 salles de déshabillage.


Vue vers le parc depuis l'escalier hélicoïdal


La zone d'accès pour l'entrée du personnel de maison sur la droite de l'entrée principale.





L'entrée principale de la villa



L'entrée, véritable décor de cinéma, comme ceux que fera Robert Mallet-Stevens pour le film "Le Vertige" de Marcel Lherbier en 1926. Au centre les deux portes constitue un écran noir avec de chaque côté des boîtes de lumière. Derrière l'écran un spectacle splendide vous attend.


Le miroir d'eau et la façade sud











La façade sud


L'escalier hélicoïdal permettait aux enfants d'aller directement dans le jardin à partir de la salle à manger qui leur était réservée.











La piscine



D'une longueur de 27 mètres avec deux plongeoirs à l'ouest et un plongeoir à l'est, la piscine extérieure était chauffée par l'immense chaudière situait au sous-sol et qui fonctionnait au mazout. La profondeur de la piscine ne correspond plus à la réalité car elle a du être comblée pour des raisons de sécurité.














Le garage et son accès




Les terrasses






Madame Christine Jouret-Six, petite fille de Monsieur et Madame Paul et Lucie Cavrois évoque ses souvenirs en compagnie de Jacques Desbarbieux de l'association Eugénies / ASVC sur la terrasse sud est, avec chacun en main le livre réédité " Une demeure 1934 ".



Le belvédère


C'est de ce belvédère, situé au sommet de la villa, que Paul Cavrois venait admirer les lointains, comme d'une timonerie sur ce qui représentait en quelque sorte son navire. Dans cette pièce il avait d'ailleurs disposé tout un matériel de marine avec notamment des sextants et des jumelles d'observation.